Dimanche 8 novembre 2020 - 32e Dimanche du temps ordinaire (A)

Réconfortez-vous les uns les autres

Nous retrouvons une période de confinement, certes plus souple, mais qui vient tout de même bouleverser en profondeur notre rythme de vie habituelle et de vie paroissiale. Parmi les nombreux bouleversements, nous éprouvons la tristesse de ne pas pouvoir nous retrouver tous ensemble dans la cathédrale pour la célébration de l’eucharistie. Mais nous ne voulons pas nous laisser gagner par cette déception. L’évangile de ce dimanche est la « parabole des dix jeunes filles » en saint Matthieu 25, 1-13. Alors que l’époux tarde à venir, ces jeunes filles s’endorment, malgré leur impatience à l’idée de prendre part à ces noces et pas le moins du monde angoissées par la perspective d’être refoulées à l’entrée de la fête à laquelle elles sont invitées. Ces jeunes filles, les insouciantes comme les prévoyantes, tiennent en main une lampe, expression de leur désir d’attendre l’époux, de l’accueillir, de le rencontrer ; mais seules les sages ont prévu suffisamment d’huile pour alimenter la flamme. Le manque de prévoyance serait- il de l’ordre de la faiblesse, de la distraction ou une simple négligence ? Nous ne savons pas ; l’essentiel est ailleurs. On peut lire cet évangile comme une mise en lumière de la dynamique du désir dans notre vie.

Quel désir habite notre cœur en ces jours ? Le désir de retrouver une vie « normale » le plus vite possible ? Le désir de découvrir enfin un moyen efficace pour lutter contre ce virus (ou plus simplement de vivre avec, sans trop de complications) ? Le désir de participer pleinement à l’eucharistie au plus vite ? Le désir d’une vraie liberté qui se sent responsable de la fraternité ? Le désir de trouver un peu de consolation face à la mort d’une personne aimée ? L’évangile de ce dimanche vient nous rappeler qu’au cœur de cette multitude de désirs jaillit un désir plus profond dont le psaume de ce dimanche exprime toute la beauté : « Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ». Cette soif de Dieu nous permet de rester éveillés et de ne pas nous laisser assoupir par toutce qui vient alourdir notre cœur. C’est ainsi que l’évangile se termine par cet appel : « Veillez donc car vous ne savez ni le jour ni l’heure » (Mt 25, 13). Nous sommes appelés à devenir et demeurer des veilleurs attentifs, qui se tiennent prêts pour la venue de l’Époux, figure du Christ qui vient. Il ne s’agit pas seulement de comprendre que, pour chacun d’entre nous, la rencontre définitive avec Dieu est imprévisible et que nous pouvons mourir à tout moment. Il s’agit aussi de comprendre que Dieu vient toujours dans notre vie comme à l’improviste, au moment où on ne s’y attend pas. Aujourd’hui encore, Dieu vient nous visiter, selon la manière qu’Il choisit et que nous n’avions pas prévue. Restons disponibles pour le recevoir. Cette invitation de Jésus à être des veilleurs nous rappelle que notre temps aujourd’hui, maintenant, est toujours le temps de Dieu et que par conséquent, c’est le meilleur puisque c’est le nôtre : celui qui nous est donné pour rencontrer Dieu.

Père Olivier Plainecassagne, curé.


Consignes sanitaires

La cathédrale est ouverte tous les jours et librement accessible.

  • il est demandé de porter un masque, en particulier pour les messes.
  • merci de respecter les distances physiques.

Vie de la paroisse

Prière des mères

La Prière des Mères s’adresse et soutient toutes celles qui ont un cœur de mère et qui désirent prier ensemble pour leurs enfants, petits-enfants et tous les enfants du monde.
La spiritualité de « la Prière des Mères » s’appuie sur cette parole du Christ : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous soulagerai. » (Mat,11,28)
Plusieurs groupes se réunissent chaque semaine dans le quartier ou à la paroisse à des jours et des horaires différents. Dans chaque groupe les mamans se portent les unes les autres par la prière.
N’hésitez pas à vous renseigner et à vous inscrire. Marie-Sibylle de Montalivet : msdemonta@gmail.com – 06 87 84 72 92

Fête Saint-Louis : 5 et 6 décembre

Nous ne sommes pas en mesure actuellement de dire si elle pourra avoir lieu dans les conditions prévues.
Il est dans tous les cas toujours possible de commander les santons de saint Louis, spécialement fabriqués pour l’occasion, sur le site www.fetesaintlouis.fr

Les équipes liturgiques recrutent

Si vous souhaitez participer à la vie liturgique de la paroisse cathédrale par la lecture de la Parole de Dieu, la rédaction des prières universelles, … n’hésitez pas à nous rejoindre !
Vous serez accueillis dans l’une des équipes avec laquelle vous pourrez préparer les messes du week-end. Chaque équipe est responsable des messes toutes les 6 à 7 semaines.
Point de contact Christophe Gomart : christophe.gomart@wanadoo.fr / 0677630270

Et autour de nous

OCH : rendez-vous des grands-parents

A situation exceptionnelle, formule exceptionnelle ! Une matinée d’échange et de réflexion par zoom sur le thème : ‟Consoler, être consolé”. Pour les grands-parents d’une personne malade ou handicapée le samedi 14 novembre.
Inscription : www.och.fr / grandsparents@och.fr / 06 98 77 72 26

Amitié Judéo-Chrétienne

Le groupe de l’AJC de Versailles-Yvelines est heureuse de vous inviter à la dernière conférence de son cycle annuel 2019-2020 (reportée) le lundi 16 novembre à 20h30 par vidéo-conférence sur Zoom.
Thème : Les nouveaux défis pour le dialogue entre Juifs et Chrétiens.
Merci d’envoyer un mail d’inscription à ajcf.versailles@gmail.com pour recevoir les identifiants de connexion.


Carnet paroissial

Baptêmes

Camille LITTO

Obsèques

Anne-Sophie GODEFFROY (4 novembre)
Stanislas de MAUPEOU d’ABLEIGES (7 novembre)

Bulletin paroissial
4 place Saint-Louis – Versailles
01 39 50 40 65
www.cathedrale-versailles.org
secretariat@cathedrale-versailles.org
Page Facebook : Paroisse-Cathédrale Saint-Louis Versailles