Dimanche 10 mai 2020 - 5ème dimanche de Pâques (A)

Dieu qui a envoyé ton Fils pour nous sauver et pour faire de nous tes enfants d’adoption, regarde avec bonté ceux que tu aimes comme un père ; puisque nous croyons au Christ, accorde-nous la vraie liberté et la vie éternelle. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Chant d’entrée

Chantez avec moi le Seigneur, célébrez-le sans fin.
Pour moi il a fait des merveilles, et pour vous il fera de même.

  1. Il a posé les yeux sur moi, malgré ma petitesse.
    Il m’a comblée de ses bienfaits, en lui mon cœur exulte.

  2. L’amour de Dieu est à jamais sur tous ceux qui le craignent.
    Son Nom est Saint et glorieux, Il a fait des merveilles.

  3. Déployant son bras tout-puissant il disperse les riches.
    Aux pauvres il donne à pleines mains, à tous ceux qui le cherchent.

  4. Il se souvient de son amour, il élève les humbles.
    Il protège et soutient son peuple, Il garde sa promesse.

Lecture du livre des Actes des Apôtres 6, 1-7

En ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, les frères de langue grecque récriminèrent contre ceux de langue hébraïque, parce que les veuves de leur groupe étaient désavantagées dans le service quotidien. Les Douze convoquèrent alors l’ensemble des disciples et leur dirent : « Il n’est pas bon que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables. Cherchez plutôt, frères, sept d’entre vous, des hommes qui soient estimés de tous, remplis d’Esprit Saint et de sagesse, et nous les établirons dans cette charge. En ce qui nous concerne, nous resterons assidus à la prière et au service de la Parole. »
Ces propos plurent à tout le monde, et l’on choisit : Étienne, homme rempli de foi et d’Esprit Saint, Philippe, Procore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, un converti au judaïsme, originaire d’Antioche. On les présenta aux Apôtres, et après avoir prié, ils leur imposèrent les mains. La parole de Dieu était féconde, le nombre des disciples se multipliait fortement à Jérusalem, et une grande foule de prêtres juifs parvenaient à l’obéissance de la foi.

Psaume 32

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous, comme notre espoir est en toi !

Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes !
Hommes droits, à vous la louange !
Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Lecture de la première lettre de saint Pierre Apôtre 2, 4-9

Bien-aimés, approchez-vous du Seigneur Jésus : il est la pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu. Vous aussi, comme pierres vivantes, entrez dans la construction de la demeure spirituelle, pour devenir le sacerdoce saint et présenter des sacrifices spirituels, agréables à Dieu, par Jésus Christ.
En effet, il y a ceci dans l’Écriture : Je vais poser en Sion une pierre angulaire, une pierre choisie, précieuse ; celui qui met en elle sa foi ne saurait connaître la honte. Ainsi donc, honneur à vous les croyants, mais, pour ceux qui refusent de croire, il est écrit : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle, une pierre d’achoppement, un rocher sur lequel on trébuche. Ils achoppent, ceux qui refusent d’obéir à la Parole, et c’est bien ce qui devait leur arriver. Mais vous, vous êtes une descendance choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple destiné au salut, pour que vous annonciez les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.

Alleluia. Alleluia. Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. Personne ne va vers le Père sans passer par moi. Alleluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 14,1-12

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : ‘Je pars vous préparer une place’ ? Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où je vais, vous savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? » Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père »

Pistes de méditation après la lecture de l’Evangile

  • « Que votre cœur ne soit pas bouleversé ». Alors que nous apprenons que nous n’aurons pas de célébrations eucharistiques publiques dès le 11 mai, acceptons-nous de placer notre confiance en Jésus seul ? à mettre notre espérance en Lui seul ? Comment ne pas laisser s’éteindre l’élan spirituel que nous avons peut-être réussi à trouver depuis le début du confinement ?

  • Thomas cherche à comprendre où va Jésus et ose le questionner. Cherchons-nous toujours à comprendre où Jésus veut nous mener ? Ou bien regardons-nous plutôt notre unique volonté et notre manière de voir les choses ? Osons-nous questionner Jésus dans notre prière quotidienne pour comprendre sa manière de nous guider, surtout en ces temps troublés ? Avons-nous l’audace de croire que Jésus se sert de tout pour nous mener vers Lui ?

  • Philippe a compris qu’il nous suffit de connaître le Père pour vivre éternellement auprès de Jésus. Pendant notre pèlerinage terrestre, comment faisons-nous pour que nos actions soient finalisées par notre désir du Ciel ? Quels moyens prenons-nous pour élargir notre connaissance du Père ? Quelles décisions pouvons-nous prendre pour continuer à avancer sur le chemin de sainteté ?

Prière universelle : Seigneur entends la prière, qui monte de nos cœurs.

  1. Pour tous les diacres et pour tous ceux que Tu appelles aujourd’hui au diaconat :
            que par la force de l’Esprit Saint, ils soient des veilleurs
            et des témoins de Ton amour auprès de ceux qui souffrent,
            Seigneur nous Te prions.

  2. Pour tous ceux qui sont privés des sacrements, pour tous les futurs baptisés :
            qu’ils puissent découvrir leur place de « pierres vivantes »
            dans la vie et la mission de l’Église,
            Seigneur nous Te prions.

  3. Qu’en ce mois de mai consacré à la Vierge Marie, les personnes les plus touchées par les effets de la pandémie
            puisent dans notre mère très aimante l’espérance, le courage
            et la force pour supporter cette épreuve,
            Seigneur nous Te prions.

  4. Pour notre communauté souffrant de ne pas se rassembler pour vivre ensemble la liturgie eucharistique
            que Ton amour la guide à Ta suite, qu’elle se laisse habiter par Ton esprit de vérité,
            qu’elle écoute et accompagne ceux qui sont éprouvés par la vie
            et plus particulièrement pour Gaspard de BOISDEFFRE pour lequel cette messe a été demandée,
            Seigneur, nous Te prions.

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

Chant de méditation

  1. Que mon Esprit soit sur vous, que votre joie soit parfaite (bis)
    Demeurez en mon amour, gardez mon commandement.
    Celui qui demeure en moi portera beaucoup de fruit.

  2. Ce qu’au Père vous demandez, en mon Nom il vous le donne (bis)
    Demandez et vous recevrez, votre joie sera parfaite.
    Par l´Esprit de vérité, allez et portez du fruit.

  3. C´est moi qui vous ai choisis, de moi vous serez témoins (bis)
    Ma parole est vérité, je suis le chemin de vie
    Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres.

Prière pour la communion spirituelle de saint Ignace de Loyola

À tes pieds, ô mon Jésus,
Je m’incline et je t’offre le repentir de mon cœur contrit qui s’abîme
Dans son néant et Ta sainte présence.
Je t’adore dans le Saint Sacrement de ton amour,
Désireux de te recevoir dans la pauvre demeure que mon cœur t’offre.
En attente du bonheur de la communion sacramentelle,
Je veux te posséder en esprit.
Viens à moi, ô mon Jésus, pour la vie et pour la mort.
Que ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et la mort.
Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime.
Ainsi soit-il.

Chant d’envoi

Tu as porté celui qui porte tout, notre Sauveur en ton sein a pris chair.
Porte du Ciel, Reine de l’univers, Ô Marie, nous te saluons !

  1. Par amour, ton Dieu t’a choisie, Vierge bénie.
    Le Seigneur exulte pour toi, tu es sa joie !

  2. Tu accueilles, servante de Dieu, l’ange des Cieux.
    La promesse en toi s’accomplit : Tu as dit ‘oui’ !

  3. L’Esprit Saint est venu sur toi, Élue du Roi.
    Tu nous donnes l’Emmanuel, Ève nouvelle !

  4. Mère aimante, au pied de la croix, Tu nous reçois.
    Par Jésus nous sommes confiés, À ta bonté.

  5. Dans sa gloire, Dieu t’a accueillie auprès de lui.
    Tu deviens, joie de l’Éternel, Reine du Ciel !